TURZI

Radical, marquant, ailleurs. Pour une philosophie du risque.

Surgi de Versailles après une adolescence passée à expérimenter tous azimuts, plongé dans une discothèque électronique et rockée, Romain Turzi a fini par comprendre : l’important n’est pas la musique du passé mais la manière dont elle a été faite. Ce n’est donc pas tant le son que la philosophie du Krautrock qui importe. Brusquement, Turzi échappe alors aux étiquettes, pratiquant une musique inquiétante et secrète qui fouille les recoins de l’expérience contemporaine, entre un psychédélisme noirci ou cette pop savante hérissées d’acides de synthèse qui piquent les yeux. Une musique ancrée dans l’hier mais déjà prête pour demain. Comparse de Rebotini au sein de Code Napoléon, mais comparse de lui-même au sein de ses propres projets (Turzi Electronic Experience, entre autres), sa musique réinvente, détourne et contourne un patrimoine, tantôt marquée par un Tangerine Dream version 80’s, un Jarre post-Equinoxe, Crétu ou KLF. Sans jamais dévier de ces obsessions quasi-maléfiques, il ouvre, album après album, un territoire et des mouvements que personne n’avait osé entrevoir.