LA RIVIERA Sans Lendemain

July 06, 2017

Ils sont trois, musiciens activistes de la scène rock’n’roll Marseillaise, œuvrant respectivement chez Kid Francescoli, Date With Elvis ou Nasser. Ils ont uni leurs forces au Red Bull Studios Paris pour produire une petite perle baléarique et languide qui marque le début officiel de l’été. Exclu et interview.

Quelle est la genèse de ce projet ? Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Mathieu : On passe nos journées ensemble au studio, c'est donc là que le projet est né, surtout après 22h.
Yohan : Sachant que nous nous connaissons et que travaillons au même endroit, le Red Bull Studios Paris nous a proposé de venir chez eux boucler un titre réunissant les trois entités. L’idée d’un projet commun nous a plu et a fait son chemin, nous avons pensé faire quelque chose de différent de ce que l'on fait habituellement : un titre long, avec un tempo lent et à tiroirs... On se connaît tous les trois depuis quelques années maintenant, par le biais d’amis communs, de virées nocturnes, puis les affinités se sont créées autour d’une passion commune (le point de croix !) Aujourd'hui nous sommes réunis dans les mêmes studios pour produire nos projets respectifs.

Ce morceau est-il une déclaration d'amour à Marseille ?
Mathieu : Plutôt une déclaration d'amour à aux amours d'été, et aux interminables moments passés devant le coucher du soleil, ça peut donc être à Marseille, mais en Corse aussi par exemple.
Simon : C’est plus une ode aux histoires d’amours estivales et éphémères. A ces adolescents qui se disent au revoir assis sur le sable, face au soleil couchant et qui ne se reverront pas.

Marseille est-elle une ville rock ?
Mathieu : Elle ne l'est pas vraiment, mais on espère que ça va changer
Simon : Musicalement elle ne l’est pas du tout, par contre vivre à Marseille c’est rock n roll !

Cette première expérience à trois est-elle appelée à se renouveler ? De quelle façon ?
​Mathieu : Totalement, mais on essaie de ne pas planifier de quelle façon.

Le morceau est disponible ici.