Kosme Shibuya

June 05, 2017

Chamonix, Shibuya, Paris : la techno que produit Kosme tutoie l’universel et va retourner le monde entier. Track exclusif et interview.

Pourquoi Shibuya ? Que représente cette ville, Tokyo, et ce quartier en particulier pour toi ?
Kosme : Ma première rencontre avec le Red Bull Studios Paris fut à mon retour du Japon l'été dernier. J'étais totalement imprégné de l'énergie de Tokyo, je venais de passer 4 jours à Shibuya un quartier toujours en ébullition. On a vraiment l'impression d’être dans un film de science fiction, j'étais tellement excité par ce que j'étais en train de vivre que je n'ai presque pas dormi. La culture Japonaise, leur amour de la musique et leur approche de la vie me fascine. Mon avion atterrissait à 5h à Paris, j'ai débarqué au studio avec toute l'énergie et les souvenirs de ce que je venais de vivre, c'était une occasion merveilleuse de pouvoir mettre ça en musique, de faire communier une expérience de vie avec les instruments qu'offrent votre studio.

Tu sembles mener une vie très saine et proche de la nature, à la montagne. Ton rapport à cette musique (urbaine, nocturne, nerveuse) est-il un moyen d'assumer une ambivalence ?
Kosme : L'ambivalence c'est l’histoire de nos vies. La techno c'est une histoire de contraste, de tension et de libération, la vie en général c'est la même chose. L'homme est en perpétuelle quête d’équilibre, il y a une grande similitude entre l'homme et la musique, c'est d'ailleurs dans mes expériences de vie que je trouve mon inspiration, dans mes voyages et surtout dans mes rencontres. J'ai vraiment la chance de pouvoir vivre aujourd'hui pleinement ma vie de DJ, c'est que du plaisir, mais c'est une vie très exigeante qui demande constamment beaucoup d'énergie et d’équilibre. Cela implique de bien se connaitre et savoir se ressourcer pour pouvoir donner le meilleur de soi même à chaque rencontre avec le public, un peu comme un athlète de haut niveau. A Chamonix où je vis maintenant, la nature, le sport et les montagnes me donnent toute l'énergie et l'inspiration nécessaire à mon bien être.

Si la techno était une religion, quelle en serait sa sainte trinité ?
Kosme : Tolérance, don de soi et partage. La techno originelle a un message universel de paix et de tolérance sans distinction de couleur de peau ou d'orientation sexuelle. C'est une musique ouverte à toute influence, et pleine d'humanité. C'est peut-être la quête d'un idéal perdu, dans laquelle l'homme peut trouver son équilibre. La techno donne un sens à ma vie, c'est un acte militant pour plus d'amour dans ce monde où il est de plus en plus dur de vivre ensemble.

Konstantin Sibold a masterisé ce morceau, quelle est ta relation avec lui ?
​Kosme : Konstantin c'est mon ami de cœur, on partage le même idéal, et c'est toujours avec beaucoup d'émotion et de joie que l'on se plonge dans ces fabuleux moments de vie, de partage et de musique sur les dancefloors du monde entier.