GENER8ION EXCLUSIVE INTERVIEW AND TRACK PREMIERE

paris editor / February 29, 2016

Mené par le producteur français Surkin, GENER8ION est un projet pluridisciplinaire, déjà remarqué pour sa collaboration musicale avec M.I.A pour The New International Sound Pt.II et son imposante vidéo chorégraphiée. GENER8ION revient en 2016 avec un projet multiformes (EP, Magazine, exposition) conçu par Surkin avec quelques complices triés sur le violet : Romain Gavras (réalisateur), Jackson (musicien), David Rudnick (graphiste), M.I.A. (chanteuse), Julien Dossena (directeur artistique de Paco Rabanne), Gaspirator (illustrateur), Paris, IL (Guillaume Berg + Virgil Abloh), le collectif suisse ARMES ainsi que le duo Partel Oliva (directeurs de l'image de Kenzo). À l'occasion de la sortie du premier numéro de Unite or Perish et d’un EP sur Bromance Records seront présentées à la galerie Red Bull Space Paris une série d'installations exclusives conçues comme une extension de la revue. Surkin dévoile ici un titre exclusif tiré du EP et donne quelques infos sur la genèse du projet. (english version below !)

Pourquoi et comment passe-t-on de Surkin à GENER8ION ?
Surkin
: GENER8ION est né de l’envie de créer un nouveau projet de A à Z, moins centré sur une personne et plus large artistiquement. Mais “Surkin" - désolé de parler à la troisième personne - en fait partie intégrale. Plus qu’un changement de nom, GENER8ION englobe ce que je fais depuis des années, mais dans une optique plus collaborative et qui ne se restreint pas à un seul domaine. Évidemment la musique reste une pièce centrale du projet, mais ce n’en est plus l’unique composante.

Peux-tu nous expliquer d'où vient ta culture visuelle ? Comment nourrit-elle ta musique ?
Surkin : L’image a toujours été très importante pour moi. J’ai fait pas mal de graphisme quand j’étais ado, puis une école d’art pendant quelques années avant d’abandonner parce que les tournées me prenaient trop de temps. La musique est apparue tard dans ma vie, je n'ai pas grandi en étudiant un instrument, même si c’est quelque chose qui m’a toujours attiré. C’est arrivé après. Du coup, j’ai toujours pensé ma musique d’une manière très visuelle. Mes morceaux sont finalement un peu la bande son de mon Tumblr.

On a l'impression que les contributeurs de Unite or Perish forment une sorte de gang. La notion de collectif est-elle importante pour toi ? Peux tu nous dire ce qui te lie à chacun des artistes impliqués dans ce projet ?
Surkin : Ce sont des gens de mon entourage ou avec lesquels j’ai travaillé, dont j'admire le travail et dont les parcours et domaines sont très différents mais qui pensent tous de manière, finalement, assez similaire. Je ne parlerais pas de collectif, ce sont des gens qui ont des individualités très fortes, mais ils sont liés par une envie de repousser certaines limites et n’ont pas peur de se mettre en danger créativement.

Peux-tu nous dire quelques mots sur le morceau que nous présentons avec cette interview ?
Surkin : Si la plupart des morceaux du disque ont été composés sur une période assez courte, en janvier 2016, celui-ci date de 2015. H808 est un morceau au sound design assez extrême, plutôt dur à classifier. Quand je choisissais quelles démos finir pour le disque, j’ai demandé conseil à Louis (Brodinski), qui est passé au studio et on s’est rappelé de celui-ci, que je lui avais envoyé il y a quelques mois. On l’aimait beaucoup mais il était resté orphelin. C’est devenu l’introduction du disque. 

Led by French producer Surkin, GENER8ION is a multidiscipline project already noted for its musical collaboration with M.I.A on The New International Sound Pt.II and imposing video choreographies. GENER8ION returns in 2016 with a multi-strand project (EP, magazine, exhibition) conceived by Surkin alongside several handpicked collaborators: Romain Gavras (director), Jackson (musician), David Rudnick (graphic designer), M.I.A (singer), Julien Dossena (artistic director for Paco Rabanne), Gaspirator (illustrator), Paris, IL (Guillaume Berg +Virgil Abloj), Swiss collective ARMES, as well as duo Partel Oliva (image consultants for Kenzo). For Unite or Perish’s first edition, complete with an EP on Bromance Records, Red Bull Space Paris will host a series of exclusive installations conceived as a conceptual extension to the magazine. Surkin stopped by to unveil a new track and to answer a couple of questions on the project’s origins.

Why and how do we get from Surkin to GENER8ION ?
Surkin :
GENER8ION was born of the desire to create a new project from beginning to end, less focused on the individual and broader, artistically speaking. But “Surkin” – sorry to talk in the third person – is an integral part of it. Beyond a name-change, GENER8ION encapsulates everything I’ve been doing for some years now, but in a more collaborative, and freestyle manner. Obviously, music remains at the heart of the project, but it is no longer the only component.

GENER8ION seems like a global project, encompassing music but also video, plastic arts, graphic design...Could you explain where your visual culture comes from? How has it fed your musical expression ?
Surkin : Images have always been very important for me. I did quite a lot of drawing when I was a teenager, going on to an art school for several years before dropping out because touring was taking up too much of my time. It was only later that music entered my life. I didn’t grow up playing an instrument, even if I’d always wanted to. It came afterwards. And so, I’ve always conceived my music in a very visual manner. My tracks are a sort of soundtrack to my Tumblr. 

One gets the feeling that the “Unite or Perish” members form a kind of gang. Is the notion of the ‘collective’ important to you? Does the producer’s solitude get to you?  Could you explain how you came to be connected with the artists of the project ?
Surkin : They are people in my circle or with whom I’ve worked, whose work I admire, and whose backgrounds and worlds are vastly different but whose way of thinking is ultimately quite similar. I wouldn’t talk in terms of a collective, as these are people with extremely strong individual identities, joined by a desire to break certain creative limits, and to take creative risks.

Could you tell us a bit about the track you’re presenting alongside this interview ?
Surkin :
While most of the pieces on the disc were composed during quite a short period, in January 2016, this one dates back to 2015. H808 is a track with rather extreme sound design that’s hard to classify. When I was choosing which demos to finish for the disk, I sought Louis’ (Brodinski) advice. He came by the studio and we suddenly remembered this one, that I happened to have sent him a few months previous. We both really liked it, but it had somehow remained by the wayside. Now it’s taken pride of place as the disk’s introduction.

New GENER8ION EP on Bromance, exhibition opening at Red Bull Space Paris and release party at Showcase on march 4th.