Evil Needle x Mo Vibez : Move (Red Bull Studios Paris Exclusive)

February 14, 2017

Un « poke » sur soundcloud, une session au Red Bull Studios Paris et le tour est joué : deux beatmakers de haute volée se retrouvent pour créer une petite bombe sensuelle et futuriste que vous êtes les premiers à écouter. (english version available !)

All it took was a simple poke on SoundCloud to set up a session at Red Bull Studios Paris. The result is a sexy, futuristic little bombshell from two stellar beatmakers, made just for you guys.

Tell us about your musical backgrounds.
Evil Needle
: I grew up with 90s hip-hop, which really inspired the grimier aspects of my sound. I still use a vinyl crackle effect on practically all of my productions. I find it adds a bit of warmth. Neo-soul and its chord tensions are also an inspiration to me.
Mo Vibez: My dad used to play traditional African drums in a band, and a lot of my relatives from my mother’s side are dope musicians too, so we can say I come from a musical family. I played drums and guitar growing up, but started producing only three years ago.

How did you guys meet?
Evil Needle: I found Ahmed on Soundcloud and his music impressed me, so followed him instantly. It’s quite common to find producers to collaborate with in our little SoundCloud universe. I suggested he come to Paris for a studio session – and I’d like to thank Red Bull again for this opportunity.
Mo Vibez: Evil Needle shouted me out on Twitter one day, we started talking and figured out we both speak German, which definitely helped! I was into Evil Needle’s music way before we met, so It was an unreal experience to be in a professional studio and work on music with him. Thanks again to Red Bull, by the way, for the opportunity.

How do two producers split the work of producing a track? Who did what in this case?
Evil Needle: It was a little complicated at first because we work with two different software programs (I use Reason, and Ahmed uses Ableton Live). We decided to start on two different machines so that each of us could lay down his ideas without waiting for the other guy to be done. Once those little technical details were out of the way, we started to mix it all together and “Move” started taking shape! I started by finding a chord progression that we used as an intro an outro. Then we worked on the chorus by taking those chords and adapting them to that section. Ahmed did the drum sequencing, the bassline and the small bits of beatbox percussions to add a touch of Timbaland. Then, we worked on the bridge following the same method, and found some more chords.  Ahmed took care of the percussions.
Mo Vibez: About “Move,” we really enjoyed using all the gear available at the Red Bull studio. We started by making kind of a basic drum pattern. Then Evil Needle came up with the chords and effects, and I came up with melodies, percussions, etc.

Will you be pursuing this collaboration? If so, how?
Evil Needle: Yeah, we kept working together on a number of tracks since that sessions. I’ll also be featuring another one of the tracks that came out of the Red Bull session on my forthcoming album, which will be coming out this year on HW&W, the label which also released my album Reminisce.
Mo Vibez: Yeah, I’m definitely down to work on more music with him. We are working on other tracks as we speak!

Tell us about your “dream collab”?
Evil Needle: I would really like to work with vocalists such as Goldlink, Eric Bellinger, or Joey Badass.

Mo Vibez: It’s hard to tell you what my dream collab would be, but I think it would be working with Mr. Carmack.

French version

Un « poke » sur SoundCloud, une session au Red Bull Studios Paris et le tour est joué : deux beatmakers de haute volée se retrouvent pour créer une petite bombe sensuelle et futuriste que vous êtes les premiers à écouter.

D’où venez-vous musicalement ?
Evil Needle
: J’ai grandi avec le hip-hop des années 90. Ça m’a beaucoup inspiré pour avoir des sonorités un peu sales. Jusqu'à ce jour, j’utilise toujours un petit son de crissement de vinyle que j’adore ajouter à pratiquement toutes mes productions et qui contribue à leur apporter de la chaleur. La neo-soul m’a aussi beaucoup inspiré avec sa tension d’accords.
Mo Vibez : Mon papa jouait de la percussion africaine traditionnelle dans un groupe, et du côté de ma mère, il y a plusieurs musiciens super alors on peut dire que je viens d’une famille plutôt musicale. J’ai joué de la batterie et de la guitare toute ma jeunesse, mais je ne suis devenu producteur qu’il y a trois ans seulement.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Evil Needle : J’ai découvert Ahmed sur SoundCloud et je l’ai followé aussitôt, impressionné par sa musique. Dans notre petit univers de SoundCloud, il est très courant de faire des collaborations entre producteurs : je lui ai donc proposé de venir sur Paris pour aller en studio avec moi. Je remercie d’ailleurs Red Bull d’avoir rendu possible cette collaboration.
Mo Vibez : Evil Needle m’a interpellé par Twitter un jour. On a commencé à discuter et avons réalisé qu’on parlait tous deux allemand, ce qui a beaucoup aidé ! J’aimais la musique d’Evil Needle bien avant notre rencontre alors de travailler avec lui dans un studio professionnel était une expérience plutôt ahurissante.  Je tiens aussi à remercier Red Bull de nous avoir donné cette chance.

Travailler à 4 mains sur un morceau, ça implique quoi ? Comment s’est déroulé la production de ce track par exemple ? Pour résumer, qui a fait quoi ?
Evil Needle
: Au début, c'était un peu compliqué puisque nous travaillons sur deux logiciels différents (j’utilise Reason, Ahmed utilise Ableton Live). On a donc préféré commencer à travailler sur deux machines différentes pour que chacun puisse écrire ses idées de son côté sans « attendre son tour ». Une fois les petits soucis techniques réglés et les machines synchronisées, on a commencé à tout mélanger et “Move” commençait à naître !
J’ai commencé par trouver une progression d’accords qui nous a servi d’intro et d’outro. Ensuite, nous avons travaillé sur le refrain en reprenant ces accords et en les modifiant pour les adapter au refrain. Ahmed a fait le drum sequencing, la basse et les petites percussions qu’il a d’ailleurs fait lui-même avec sa bouche pour donner un petit côté Timbaland. Enfin, nous nous sommes penchés sur le bridge en suivant le même schéma, j’ai trouvé les accords, Ahmed s’est occupé des percussions.
Mo Vibez : En créant “Move,” nous avons vraiment kiffé tout l’équipement qui était à notre disposition au Red Bull Studio. Ob a commencé par une pattern de batterie plutôt simple, puis Evil Needle y a ajouté les accords et les effets, puis moi j’ai fait les mélodies, la percussion, etc.

Allez-vous poursuivre cette collaboration ? De quelle façon ?
Evil Needle : Oui, nous avons continué à travailler ensemble sur plusieurs titres entre temps. Il y a d’ailleurs un autre titre issu de la session Red Bull qui sera présent sur mon album qui va sortir au courant de cette année su HW&W, chez qui j’ai sorti mon précédent album Reminisce.
Mo Vibez : Tout à fait partant ! En fait, on travaille déjà sur de nouveaux morceaux ensemble.

Quelle serait votre « dream collab » ?
Evil Needle : J’aimerais beaucoup travailler avec des chanteurs tel que Goldlink, Eric Bellinger ou encore Joey Badass.

Mo Vibez : Difficile à dire, mais j’adorerai travailler avec Mr. Carmack.